« À ma connaissance, personne n’a découvert ce projet avant qu’il ne soit voté. Ça a été une surprise » pose Jean-Louis Piton, le président de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO). Adopté à l’unanimité ce 30 mai par l’assemblée nationale, l’article « 11 terdecies A » de la loi d’Alimentation va désormais pouvoir faire du raffut dans le monde agricole en général, et dans le vignoble en particulier.

Porté par 30 députés du Parti Socialiste, dont Stéphane le Foll, l’ancien ministre de l’Agriculture et chantre de l’agroécologie, cet amendement impose d’ici le premier janvier 2030, l’obtention d’une certification environnementale au minimum équivalente au niveau 2 pour tous les « signes d’identification de la qualité et de l’origine mentionnés » (appellation d’origine, indication géographique, agriculture biologique, label rouge…)… [Article complet de Vitisphère]