C’est un cas unique sous nos latitudes, des producteurs du Gers à la tête de 300 hectares de vignes et céréales, ont voulu diversifier leur sol avec la production de coton. Et les polos « de luxe » issus de leur production et vantant une filière 100 % française ont tellement marché que les agriculteurs sont en train de passer de 4 à 14 hectares dédiés à cette culture !

les trois producteurs de Montréal-du-Gers (à côté de Condom) n’ont pas lésiné sur les moyens pour se rapprocher des demandes citoyennes actuelles. Un investissement total de 50 000 € sur la culture a compris une étude du CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement), et ils se sont mis en position de demander la certification HVE, haute valeur environnementale.

On pourra donc avoir le logo sur des étiquettes de vêtements, comme garantie d’un produit local (français) et durable !

Article complet dans atlantico.fr [Des polos à 120 € qui se vendent bien… parce que 100 % français !]