• En juillet dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine présentait et adoptait une « feuille de route régionale dédiée à la transition énergétique et écologique ». Baptisé « Néo Terra », ce plan comporte 11 grands axes de travail se déclinant en batteries d’objectifs concrets et/ou chiffrés à atteindre entre 2025 et 2030.
  • Parmi tous les axes de ce plan, figure en bonne place celui d’une « transition agro-écologique ».
  • À l’horizon 2030, la Nouvelle-Aquitaine vise
  1. 80% d’exploitations certifiées en Haute Valeur Environnementale (HVE),
  2. 20% de produits bio dans les services de restauration des collectivités,
  3. 30% d’exploitations commercialisant « tout ou partie de leur production en circuits courts »,
  4. 30% de prélèvements d’eau à vocation agricole en moins en période d’étiage,
  5. la création de 100 unités de micro-méthanisation à la ferme etc.

Pour atteindre ces objectifs, le Conseil Régional a mise en place d’important moyens techniques, organisationnels et financiers :